La subvention ESSEC
6 mars 2018
Les locaux
6 mars 2018

Vie associative, gestion des risques et comportements

Vous devez profiter pleinement de vos années à l’ESSEC et de toute la richesse d’activités que cette dernière propose. Cependant, afin de vous aider à rester vigilants sur les comportements à risques ou les débordements éventuels, vous devez être informés de certaines règles, rappels ou outils… Les présidents d’associations et membres du bureau sont civilement et pénalement responsables des activités qu’ils organisent et responsables devant la justice. Ils sont donc directement exposés et doivent privilégier leur tranquillité d’esprit en mettant en place les mesures les protégeant contre tout débordement. Ils doivent garantir l’intégrité physique et morale des étudiants et sont également responsable de l’image et des valeurs de l’ESSEC qu’ils véhiculent.

1-Des règles en matière de détention et de consommation d’alcool sur le campus

Il est important de rappeler que la détention et, a fortiori, la consommation d’alcool sur le campus est interdite mise à part au FOYS, qui dispose d’une licence 3 (vin, bière, cidre, poiré uniquement). Toute autre consommation ou distribution de produits alcoolisés est soumise à autorisation préalable de la direction des services généraux et de la vie étudiante. Il est donc interdit aux autres associations de détenir et de consommer de l’alcool sous peine de sanctions, voire de fermeture définitive du local.
En ce qui concerne la consommation d’alcool lors des différents événements tels que soirées, dîners, cocktails ou pots, quelles qu’en soient les raisons, elle est soumise à l’autorisation préalable et sous la responsabilité totale de l’organisateur de la manifestation (CF Lien vers la partie règles des événements). Une convention d’activité devra être signée et des moyens de sécurité mis en place.

2-Vous aider à gérer les risques (alcool ou autres)

Deux fois par an (janvier et septembre), la direction des services généraux et de la vie étudiante organise une journée de formation pour les responsables associatifs organisateurs d’événements ou d’activités sensibles, festives, ou quelque peu exposés.
Les intervenants sont un médecin et un avocat spécialisé. Loin d’être théorique et barbante, cette formation vous apporte les petits trucs qui peuvent vous aider au quotidien.
Cette formation est obligatoire pour certaines associations cependant si vous ou des membres d’associations souhaitent y participer, n’hésitez pas à envoyer un email à Elodie Calcagno
En cas de question ou d’interrogation, pour vous-même ou un ami, vous pouvez aussi contacter Sylvie Corbasson (lien vers le who’swho)

Le saviez-vous ?

Depuis 2008, l’ESSEC a adhéré à la charte de bonnes pratiques proposée par la conférence des grandes écoles pour lutter contre les addictions ? . Tout nouvel étudiant entrant sur le campus doit signer une charte individuelle de comportement. De même certaines associations (BDE, FOYS, BDS notamment) signent une charte de bonnes pratiques par laquelle elles s’engagent à respecter certains comportements et à exclure toute dérive.

3-Image et attitude sur et en dehors du campus

De même, en dehors du campus (dans la ville, dans les colocations, sur vos sites de week-ends), les étudiants doivent éviter tout tapage nocturne et comportement inapproprié susceptibles de porter atteinte à la tranquillité des riverains, de ternir l’image de l’école et de les exposer à des situations fâcheuses.
Enfin, lors de manifestations, qu’elles aient pour objectif le recrutement, la cohésion, les week-ends d’associations, tout acte de bizutage, c’est-à-dire tout acte susceptible de porter atteinte à la dignité des personnes, est proscrit, qu’il se déroule sur le campus ou à l’extérieur. Ainsi, il expose disciplinairement et pénalement leurs auteurs ainsi que les responsables à des sanctions très lourdes pouvant aller jusqu’à l’exclusion définitive et la condamnation par les tribunaux.